Human Elegy

© Daniel Schweizer

Human Elegy est une manière d’évoquer différemment, par des agrandissements photographiques le sujet des droits humains, liant la question des intérêts économiques, des ressources du sous-sol aux droits de l’hommes des populations locales et des peuples autochtones. Nous pouvons dire qu’en ce début du XXIème siècle, la Conquista qui a débuté en 1492 se poursuit, la lutte pour l’exploitation des matières premières continue à faire rage à travers le monde. Dans mes nombreux voyages en Inde, Afrique ou Amérique du Sud, j’ai été frappé par la violence de certains milieux de l’extraction minière face aux représentants des communautés autochtones. Ce projet artistique cherche à donner un visage à des personnalités, qui à travers la planète tont tenté de faire entendre une voix différente, de protèger les droits des plus faibles et lutter pour la préservation de leur environnement. Femmes et hommes qui nous regardent droit dans les yeux, qui sont des miroirs, nous interpellent et s’adressent à nous dans un face à face mélancolique et compassionnel.

Human Elegy présente des visages du passé, de personnes connues ou inconnues. Une trentaine de visages d’hier pour aborder des réalités trop souvent absentes dans les médias occidentaux. Toute la dignité d’un artiste est de regarder là où l’on détourne nos regards, de rendre compte des enjeux du monde contemporain et de la mémoire. En agrandissant les portraits de ces Indiens, ils s’adressent à nous, c’est aussi une manière de créer une confrontation. Puisse ces portraits de femmes et d’hommes contribuer à une réflexion sur ce qui s’est passé et ce qui continue à se jouer aujourd’hui.

Human Elegy avec cette série de portraits aborde la question de la condition humaine avec respect et empathie, une manière originale de témoigner et surtout de ne pas oublier, des images contre le silence et l’indifférence.