Origine du projet

 

 

 

 

AMAZONIAN MEMORY est un projet initié par le réalisateur suisse Daniel Schweizer ; le photographe et vidéaste suisse-brésilien Aurélien Fontanet et l’ethnologue genevois René Fuerst. En effet, depuis plus de dix ans et suite à de nombeux séjours en Amazonie, Aurélien Fontanet et Daniel Schweizer sont entrés en contact avec René Fuerst, ethnologue et photographe, indigiéniste, ancien conservateur au Musée d’ethnographie de Genève. Avec une très grande générosité, cet homme de plus de quatre-vingt ans nous a ouvert ses archives photographiques. En nous immergeant dans ces images des Indiens d’Amazonie, c’était tout un pan de l’histoire de cette partie du monde qui s’ouvrait à nous, des photographies d’un passé encore récent qui prennaient une étrange résonnance, comme l’écho d’un monde déjà révolu. Parallèlement, nous avons reçu un leg des négatifs photographiques de l’explorateur Paul Lambert, autre Suisse qui avait monté une expédition incroyable au début des années 60 dans les terres indigènes d’Amazonie et auteur du mythique film « Fraternelle Amazonie », soutenu par Joseph Kessel et André Malraux. De ces corpus de photographies, nous avons sélectionné des images rares des premiers contacts d’Indiens avec l’homme Blanc. Cette mise à disposition de ces deux fonds photographiques exceptionnels et d’images inédites, est à l’origine de notre travail intitulé AMAZONIAN MEMORY. Depuis notre collection d’images s’est enrichie de photographies du début du XXème siècle et de photos contemporaines. Par conséquent, notre travail artistique et scientifique consiste à réunir des archives autant visuelles que manuscrites sur l’histoire des communautés amérindiennes du Brésil. Le passé aide à comprendre le présent, un présent complexe qui met en péril l’avenir de nombreuses tribus. Chaque année depuis dix ans, nous voyageons en Amazonie et rencontrons des communautés afin de comprendre leurs inquiétudes et leurs revendications. Suite à nos recherches et un engagement passionné, nous avons établi des liens et des contacts précieux avec les victimes de cette Amazonie en disparition. Nous captons des témoignages et tentons de les restituer hors des frontières amazoniennes grâce à des reportages photographiques, ethnographiques et cinématographiques.